Non je ne vais pas te lister les 140 groupes car ça ne va pas te servir à grand-chose, si tu veux les connaitre, tu vas directement sur le site du Hellfest – En plus tu auras la prog complète par scène et par jour – je vais plutôt faire une sélection de genre. Comme tu es au moins aussi feignant que moi, je te connais bien, tu vas te planter pour les 3 jours pile entre les 2 Mainstages en attendant que le déssoiffeur passe à proximité, je vais donc limiter mon périmètre à ces 2 scènes monstrueuses.
Oui, tu as bien lu, je vais faire ma sélection par genre, genre je vais me risquer à coller des étiquettes à des groupes, des mouvements musicaux, des courants mélodiques… comme ça on saura bien de quoi on parle et le tout par décennies  – comme tu es chanceux lecteur chevelu !!

Les 70’s
Le Métal prend ses racines au début des années 70, c’est le Paléolithique du Métal – juste après le Crétacé et les dinosaures des années 60 comme Led Zeppelin – les riffs sont alors accompagnés de nappe de synthé psychédéliques, les guitares sont lâchées et crachent un maximum de notes acrobatiques, en te droguant. Nous sommes dans l’ère Heavy Metal et du Hard Rock. C’est brut et simplement efficace. Parfois quelques groupes purement commerciaux mettent des collants fluo pour passer à la Radio, ce qui n’est pas très malin tu l’admettras avec moi. Et oui, Bon Jovi, c’est aussi du Metal. Cette petite sélection te permettra de savoir de quoi je parle.
Judas Priest 1970 GBR – Heavy Metal – Vendredi 22 MS1
Accept 1971 DEU – Heavy Metal – Dimanche 24 MS1
Iron maiden 1975 GBR – NWOBHM New wave of british Heavy Metal – Dimanche 24 MS1
Rose tattoo 1976 AUS – Hard Rock (les AC/DC en sont fans) – Vendredi 22 MS1
Europe 1979 SWE – ‘A.O.R’ Album Oriented Rock comme Bon Jovi… – Vendredi 22 MS1
Je remarque en écrivant ces lignes que les plus vieux groupes se partagent la Mainstage 1. Faut-il en déduire que la MS1 est plus proche des toilettes ou a un accès prévu pour déambulateurs, c’est un point que je me ferai un plaisir d’éclaircir.

Les 80’s
Ah ! Les années 80, Gilbert Montagné, Herbert Léonard, Jeanne Mass Hysteria et tant d’autres s’y sont essayés – peu sont encore en tête d’affiche de festival de nos jours, mais ce n’est pas le cas des groupes de Métal que je qualifierais d’inoxydables. Un bon exemple en est le Thrash Metal et son big four. Après avoir eu la chance de profiter d’Anthrax en 2016 ainsi que Slayer en 2017, Megadeth revient mettre le feu en 2018. Toujours pas de nouvelle de Metallica au Hellfest, sans doute plus orienté Dollar Métal que Thrash Métal. Quoi qu’il en soit, dans les années 80, le Métal se diversifie et devient « industriel » ou « indus » mêlant sons électroniques ou expérimentaux d’avant-garde. A ne pas confondre avec les « Métal Indu » dit aussi Bollywoog Métal de la vallée du Gange, mais je m’égare. Pour briller en société, tu pourras aussi parler de Métal Gincore, c’est comme si tu ajoutes GTI ou Turbo après Métal, c’est le même mais en plus extrême. Et quand tu lis Melodic Heavy speed, c’est 40 accords sur des morceaux de 28 minutes ultra rapides et techniques avec la particularité que tu entends bien toutes les notes ! Un exploit.
A contrario de ce dernier et pour faire un bon équilibre, de l’autre côté de la balance tu trouves le mouvement Grunge – un peu punk dans l’approche et dont la technique – rien que le mot m’amuse – Quelle technique ? Non, il n’y a pas vraiment de technique, tu plaques 3 accords approximatifs, si ça sonne bien, tu gardes et tu files faire du Skate en te droguant. Adepte de grand écart musical, ne loupe pas ça :
Megadeth 1983 USA – Thrash metal – Dimanche 24 MS1
Iced earth 1984 USA – Melodic heavy speed – Dimanche 24 MS1
Alice in Chains 1985 USA – Grunge – Dimanche 24 MS2
Meshuggah 1987 SWE – Indus grincore – Vendredi 22 MS2
Marylin manson 1989 USA – Industrial metal – Dimanche 24 MS2

Les 90’s
C’est le renouveau du Métal ! On mélange tout et ça passe. Le Rap avec les paroles syncopées du Crossover et néo ou Neu Métal ou New Métal, la technique chirurgicale du speed, les breaks structurés du Metalcore, les effets électroniques très élaborés, pas de place pour l’à-peu-près, souvent calibré pour aussi passer à la radio ou au moins faire des vues sur Youtube, le tout en se droguant – c’est moderne, c’est le futur vu des années 70. En 20 ans le Métal à fait sa mue mais depuis les années 90, les monstres du Métal ne courent pas les Mainstages. Tu vas quand même te réchauffer les tympans avec ce qui suit :
Body count 90 USA – Crossover Metal – Samedi 23 MS2
Converge 90 USA – Metal Hardcore – Vendredi 22 MS2
Limp bizkit 94 USA – Neo Metal – Samedi 23 MS2
Arch Enemy 95 SWE – Swedish Death metal – Dimanche 24 MS2
Black bomb A 95 FRA – Metal Hardcore – Samedi 23 MS2
Nightwish 96 FIN – Melodic heavy speed – Dimanche 24 MS1
Pleymo 97 FRA – Neo Metal – Samedi 23 MS2
Killswitch engage 99 USA – Metal Hardcore – Dimanche 24 MS2

Et oui, les groupes plus jeunes passent sur le Mainstage 2. Il faut vraiment faire une analyse et un travail de fond sur ce phénomène – sans doute le Mainstage 2 est-il plus proche de la buvette.
Comme tu le vois, j’ai volontairement fait l’impasse sur le Doom, le Death, le Gothic, le Sludge, le Horror Métal, mais si tu es fan tu trouveras ton bonhheur sur les scénes Altar et Temple.
Une question intéressante de ma grand-mère à laquelle j’ai fait relire ce papier. « Mais alors, et Johnny alors, il était quoi ?  Néo Melodic Heavy Speed indus Grincore ou pas ? »

{lang: 'fr'}

Post to Twitter

David

Chroniqueur

More Posts