J’ai découvert ce duo dans un caf’conc’, et difficile dans ces conditions d’embarquer un public lorsque la moitié trinque au bar et refont le monde à leur façon… et pourtant, ce soir là la magie a opéré et les Kolinga nous ont embarqué dans leur univers.
Entre grooves dansants et transes envoûtantes, le duo formé par Rebecca M’Boungou (voix) et Arnaud Estor (guitariste), nous entraîne dans une spirale musicale à la fois tendre et puissante. La black music retrouve ses origines africaines tout en empruntant le chemin de la modernité. Kolinga défend une musique avant tout ressentie, à portée universelle, enrichie chaque jour par un public grandissant et désireux de partager les valeurs transmises dans leurs textes.
Je vous invite à découvrir Eathquake le titre éponyme de l’album sorti le 24 mars, et le poétique Wild Child, titre que Kolinga avait sorti il y a un an et qui avait fait taire toute la salle du caf’conc’.

 

 

{lang: 'fr'}

Post to Twitter

Fabien

Photographe / Chroniqueur

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookGoogle Plus

Contenu relatif

Kolinga (interview) | Eté à Pau – 02.08.2017
Talisco + Kolinga | Eté à Pau – 02.08.2017