J’ai toujours été fan des Suédois de The Radio Dept.

Je n’ai jamais tout à fait compris ce qui m’attirait autant dans leur musique, ni pourquoi elle me touchait à ce point émotionnellement, mais elle me parle profondément.

Sans doute la simplicité des chansons, la fraicheur de la production et les mélodies qui me restent en tête, encore des années après avoir écouté Lesser Matters ou This Past Week. Mais même si plusieurs de leurs chansons ont un pouvoir nostalgique instantané sur moi, je n’avais pas vraiment pris le temps de m’intéresser de près aux paroles. C’est chose faite, grâce à leur quatrième album Running Out of Love, qui révèle un groupe extrêmement engagé politiquement. L’album dénonce la montée de l’extrême droite, la violence policière ou encore la vente d’armes de la Suède – qui est le 3e pays exportateur d’armes par habitant, derrière Israël et la Russie.

Tout cela ne fait que raviver mon intérêt, d’autant que leur album précédent remonte à 2010, et j’ai hâte de retourner les voir en concert, dix ans après leur passage au Midi Festival, à Hyères.

Si vous êtes à Montréal ce lundi 6 mars, foncez les voir au Théâtre Fairmount ! Si tout va bien, je vous en reparle bientôt.

{lang: 'fr'}

Post to Twitter

Remi

Photographe / Chroniqueur

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookLinkedIn