Womans-Hour-006Woman’s Hour est encore un pur produit provenant de la Grande Albion.

Portée par le charme et la voix de sirène de Fiona Jane, sa chanteuse mais soutenue par 3 mecs :   William Burgess (guitar), Nicolas Graves (bass), Josh Hunnisett (keyboards), le groupe distille une pop légèrement glacée et d’une rare élégance. Révélé en première partie des concerts d’Anna Calvi et de Metronomy (rien que ça !), Woman’s Hour sortira son premier album Conversations, le 21 juillet prochain, chez Secretly Canadian.

Tout en séduction et presque l’air de rien, Woman’s Hour s’impose comme un groupe qu’il va falloir prendre très au sérieux. Et c’est justement ce qui me plaît dans ce groupe, ce détachement et cette facilité qui le positionne bien au-dessus de la mêlée (pour des anglais, rien d’étonnant).

En attendant la sortie de leur premier album, Conversations, Woman’s Hour a publié, il y a quelques semaines, la vidéo du single éponyme.

 En noir et blanc, elle met en scène les 4 membres du groupe dans une chorégraphie inspirée de la chorégraphe américaine Trisha Brown, reconnue comme une figure emblématique de la danse post-moderne (eh oui !!!).  On est captivée par leur gestuelle totalement synchrone et par ce langage du corps qui leur est commun sans toutefois les mélanger. Une sorte d’unité qui respecte l’individualité. Tout un programme.

Les premiers morceaux diffusés via leur soundcloud sont prometteurs et on attend avec impatience leur premier opus.

Ils feront partis de la programmation de la prochaine édition du Festival des Inrocks.

Retrouvez toutes les actualités de Woman’s Hour en cliquant sur www.womanshourband.co.uk, mais aussi sa page Facebook  https://www.facebook.com/womanshourband ou encore en la suivant sur Twitter : https://twitter.com/womanshourband

{lang: 'fr'}

Post to Twitter

Gene

Chroniqueuse

More Posts